Les systèmes d’imagerie médicale génèrent des images en haute définition et des fichiers très lourds nécessitant un reseau avec beaucoup de bande passante
AROONA

Hôpital de Provins, France

AROONA facilite la numérisation des informations sur les patients

La problématique du client

Le Centre Hospitalier de Provins met en place la dématérialisation des informations sur ses patients dans tous ses services. Des fichiers numériques lourds doivent donc être accessibles en permanence aux quatre coins du campus. Plus précisément, le lien fibré OM1, long de 326 mètres, situé entre le serveur principal et le service psychiatrique dans un bâtiment distant, n’a pas suffisamment de bande passante et a besoin d’être upgradé. Cependant, le Centre Hospitalier ne peut pas interrompre son activité ni subir des perturbations liées à des travaux.

 

La solution AROONA

La solution passive AROONA-P2P de Cailabs permet de rénover le lien fibré existant, tout en respectant les contraintes d’un hôpital : les services vitaux continuent à fonctionner et l’absence de travaux évite poussière et perturbations diverses. Cela avantage AROONA-P2P par rapport à un redéploiement de fibres.

 

Les bénéfices de la solution

  • 4 x 10 Gb/s au lieu d’une limite de débit à 100 Mb/s,
  • 3x moins cher qu’un déploiement de nouvelles fibres,
  • 3 heures d’installation, sans interruption d’activité, sans poussière.

 

De nouveaux services numériques pour de meilleurs soins

La dématérialisation et la centralisation des données de santé est un défi majeur pour le Centre Hospitalier Léon Binet de Provins. L’hôpital met en place le Dossier Patient Informatisé, qui centralise les informations de chaque patient et qui doit être accessible à tout moment dans tous les services de l’hôpital.

A cela s’ajoutent deux axes de développement, nécessitant chacun une bande passante de plus en plus importante dans le réseau interne de l’hôpital : le déploiement de nouveaux logiciels dédiés à chaque service du centre et la multiplication d’équipements biomédicaux connectés au réseau, comme les systèmes d’imagerie, qui génèrent des images en haute définition et des fichiers très lourds.

Le Centre Hospitalier s’étend sur plusieurs bâtiments, avec des fibres optiques multimodes ancienne génération OM1 (62.5/125 µm). Le département informatique est donc confronté à la situation où le débit nécessaire pour gérer ces nouvelles données et offrir ces nouveaux modes de soin est très supérieur à la bande passante maximale des fibres optiques multimodes composant les liaisons du réseau.

 

 

 

 

“Nous avons beaucoup de services gourmands en bande passante, typiquement le service d’imagerie médicale. La solution AROONA-P2P est une très bonne alternative à l’installation de nouvelles fibres optiques dans des cas de figures où nous sommes limité s à 100 Mb/s à cause des limitations intrinsèques de la fibre multimode en place. L’installation rapide des équipements AROONA-P2P est un facteur non négligeable de gain de temps et d’argent. Je recommande cette solution.”

 

Christian Sarazin, Responsable Systèmes Informatiques

Centre Hospitalier de Provins, France

 

Des difficultés de redéploiement en milieu hospitalier

Les fibres les plus limitantes du Centre connectent le bâtiment principal, où se trouvent le service d’imagerie médicale et les serveurs de stockage, au service de psychiatrie situé à 326 m dans un autre bâtiment. Les fibres OM1 de cette longueur ne peuvent supporter que 100 Mb/s, ce qui est loin d’être suffisant pour assurer les différents services numériques dont notamment l’accès instantané aux dossiers médicaux informatisés des patients.

Le déploiement de nouvelles fibres optiques monomodes est une solution. Cependant, des contraintes spécifiques liées à l’environnement hospitalier rendent incompatible un redéploiement. En effet, un déploiement de nouvelles fibres pour une liaison de 326 m aurait engendré d’importantes perturbations. Etant donnée la distance entre les bâtiments, implanter de nouvelles fibres aurait nécessité des travaux de plusieurs jours. Cela n’était pas envisageable pour l’hôpital, qui ne peut pas fermer et dont les services vitaux doivent rester opérationnels en permanence.

 

 

Fibres multimodes upgradées [326 mètres]

 

De plus, le déploiement de fibres aurait provoqué des nuisances, comme du bruit et de la poussière, ce qui n’est pas compatible avec les principes d’excellence de soins que le Centre Hospitalier de Provins souhaite fournir à ses patients.

L’hôpital Léon Binet veut être à la pointe de la technologie pour mieux servir ses patients. C’est donc naturellement que Cailabs a proposé sa solution innovante AROONA-P2P. Cette solution permet de recycler l’infrastructure des fibres multimodes en augmentant sa capacité à transporter du très haut débit.

 

Facilitation du processus de dématérialisation

Grâce à la solution passive AROONA-P2P, l’upgrade des liens fibrés limités s’est réalisée en seulement 3 heures, sans perturbation ni interruption de service. Les coûts ont été divisés par 3 par rapport au déploiement de fibres optiques nouvelle génération. Ainsi, la solution AROONA-P2P a permis la réalisation du projet de dématérialisation du Centre Hospitalier de Provins en diminuant les coûts et en limitant les perturbations.

Les fibres multimodes upgradées transportent maintenant 4 x 10 Gb/s sur des fibres qui ne pouvaient supporter jusqu’alors que 100 Mb/s. L’hôpital a vu son débit de liaisons être multiplié par un facteur 400. Les données des patients sont maintenant facilement communiquées d’un bâtiment à un autre, 24h/24 pour tout type de procédures médicales et de diagnostics.

L’augmentation spectaculaire du débit permettra au Centre Hospitalier de Provins de mettre en place d’autres services dans un futur proche pour toujours mieux satisfaire ses patients : systèmes de facturation et de sécurité, connectivité à haut débit et services de divertissement.

 

 

Téléchargez l’étude de cas de l’hôpital de Provins au format PDF

 

 

VOIR TOUTES LES ETUDES DE CAS