AROONA

Université Rennes 1, France

AROONA facilite le déploiement de solutions numériques dans les universités

La problématique du client

L’université de Rennes 1 souhaite mettre en place un espace numérique de travail ainsi qu’un centre de calcul et de données accessible depuis tous les bâtiments du campus. Le lien, constitué de fibres OM2 entre le serveur central et le bâtiment de laboratoires, fait 457 mètres de long. Limité à 1 Gb/s, ce lien n’a pas suffisamment de bande passante et a besoin d’être upgradé. L’université craint une interruption de l’activité pour les étudiants, les enseignants et les chercheurs et n’a pas les moyens d’envisager le déploiement de nouvelles fibres.

 

La solution AROONA

La solution passive AROONA de Cailabs permet la modernisation de la liaison fibrée existante de l’université sans travaux et sans coupure réseau. Cela avantage AROONA-P2P par rapport à un déploiement de nouvelles fibres.

 

Les bénéfices de la solution

  • 4 x 10 Gb/s au lieu d’une limite de débit à 1 Gb/s
  • Installation facile et rapide, pas de travaux
  • 3 fois moins cher qu’un déploiement de nouvelles fibres

Une innovation pour le réseau des universités face aux nouveaux outils numériques

Fondée en 1969, l’université de Rennes 1 comprend 3 sites. Avec 26 000 étudiants et 40 laboratoires de recherche, Rennes 1 contribue à la renommée de capitale universitaire de l’ouest de la France dont jouit la ville bretonne.

Pour être à la hauteur de son image, l’université travaille sur deux axes d’amélioration. D’une part, la volonté de rendre étudiants et enseignants mieux connectés et de dématérialiser l’enseignement en déployant un Espace Numérique de Travail.

D’autre part, la mise en place de centres de calculs et de données pour offrir les meilleurs outils de productivité aux laboratoires de l’université.

Le campus s’étend sur 60 hectares et est composé de plusieurs bâtiments, reliés par des fibres optiques multimodes de type OM2 (50/125 µm). Le débit nécessaire pour mettre en place les deux nouveaux outils est très supérieur à la bande passante maximale de ces fibres.

Le redéploiement de nouvelles fibres optiques aux performances supérieures peut se révéler trop onéreux pour l’université confrontée à une pression financière constante. De plus, Rennes 1 préfère éviter des travaux importants et complexes, qui risqueraient de paralyser l’activité des étudiants, professeurs et chercheurs.

 

« Le déploiement réalisé dans nos locaux entrouvre clairement des perspectives très intéressantes pour répondre à l’augmentation permanente des débits. La facilité d’implémentation des boîtiers AROONA est un atout majeur pour éviter le redéploiement de nouvelles fibres. »

Arnaud Mérel, Responsable Infrastructure

Université de Rennes 1

La complexité d’un redéploiement de fibre sur un campus universitaire

Le serveur central est situé dans le bâtiment principal du campus. Les fibres les plus limitantes le connecte à un laboratoire, dans un autre bâtiment, à 457 mètres. Les fibres OM2 de cette longueur ne peuvent supporter qu’ 1 Gb/s, ce qui n’est pas suffisant pour déployer l’Espace Numérique de Travail et le nouveau centre de calculs  qu’envisage l’université.

Le déploiement de fibres optiques monomodes est une solution.

Cependant, étant données la taille du site et la distance séparant les bâtiments, la DSI de l’université de Rennes 1 a préféré éviter de gros travaux onéreux et complexes.

En effet, le déploiement de nouvelles fibres sur une distance de 457 mètres aurait nécessité une importante interruption de l’activité.

Cailabs et l’Institut de Physique de Rennes, situé sur le campus de l’université, ont mis en place une collaboration de recherche.

De plus, Cailabs bénéficie du soutien de la Fondation Rennes 1, dont l’objectif est la mise en relation de l’université avec le monde de l’entreprise. Les responsables infrastructure et réseaux de l’université ont donc naturellement été informés de l’existence d’AROONA lorsque Cailabs a lancé cette solution pour le LAN.

 

 

Facilitation du projet numérique

L’installation a été faite durant la conférence de la Société Française d’Optique (SFO), un événement important pour la communauté française de la photonique, qui se déroulait à l’université de Rennes 1. Le déploiement de la solution pendant la conférence a montré la capacité de l’université à intégrer des solutions innovantes sur son campus.

3 heures seulement ont été nécessaires pour upgrader les fibres limitées avec la solution passive AROONA-P2P, sans aucune interruption pour les étudiants ou le personnel. Les coûts ont été divisés par 3 par rapport au déploiement de fibres optiques nouvelle génération. La solution AROONA-P2P a permis d’obtenir un débit suffisant pour mettre en place l’Espace Numérique de Travail et accéder au centre de calculs.

Le débit de cette liaison du campus a été multiplié par 40 grâce à l’upgrade des fibres multimodes. Elles transportent maintenant 4 x 10 Gb/s sur des fibres qui ne pouvaient supporter qu’ 1 Gb/s auparavant. Avec une telle amélioration du débit, l’université de Rennes 1 va pouvoir envisager de nouveaux développements numériques : vidéo conférence, WiFi avec une bande passante plus large sur le campus, etc.

 

Téléchargez l’étude de cas de l’université au format PDF

 

 

VOIR TOUTES LES ETUDES DE CAS